En juin, l'Église est en fête!


Déjà la fin de l'année se profile sur les agendas. L'année prochaine se préparer


Les fêtes du mois de juin :
Deux grandes fêtes rythment ce mois :

Fête du Corps et du Sang du Christ (2 juin 2011)
Cette fête était appelée autrefois « Fête-Dieu ».
Fêter particulièrement le Christ dans son Corps et son Sang peut paraître incongru, car c’est ce qui nous réuni à chaque célébration dominicale. Nous venons nous nourrir de celui qui nous dit : "Je suis le Pain vivant descendu du ciel. Qui mange ce pain vivra à jamais " (Jean 6, 51). Alors pourquoi cette fête ? Elle nous invite à nous rappeler que notre démarche dominicale est en fait un appel du Seigneur et que c’est lui qui nous invite à sa table.
 
Fête de la Nativité de Jean Baptiste (29 juin 2013)
Aux origines de cette fête, on trouve une volonté de la part de l’Église de christianiser les festivités liées au solstice d'été, et de placer Noël au solstice d'hiver. la Nativité de Jean-Baptiste se situe 9 mois exactement avant celle de Jésus. Avec cette fête, l’Église invite ses enfants à se mettre à l'école de celui a tressailli d'allégresse dans le sein d’Élisabeth, sa mère; lui qui baptisé Jésus dans les eaux du Jourdain et lui qui désigna l'Agneau de Dieu. Une invitation à reconnaître le Seigneur, se convertir, témoigner de lui et s'effacer humblement.


Le clin d’œil du mois

Parmi les dicton du mois de juin, certains s’appuient sur le calendrier chrétien. Cette année, sachez que :
  • Le 8 juin : « S'il pleut pour la Saint Médard, il pleut quarante jours plus tard sauf si Saint Barnabé (11 juin) lui coupe l'herbe sous le pied. »
  • Le 24 juin 2011 : « Beau temps trois jours durant avant la Saint-Jean, bon grain pour l'an. »
  • Le 29 juin 2012 : « Saint Paul et Pierre pluvieux est pour trente jours dangereux, mais si la journée est saine elle annonce une année sereine. »